TÉLÉTRAVAIL ET CONFINEMENT

Article rédigé le 29/06/2020

Contraints de rester chez eux pendant des semaines en raison de la crise sanitaire que nous traversons, des millions de personnes ont exercés leurs professions depuis leur domicile.

Pour une majorité, le télétravail fût une découverte, tandis que d’autre étaient déjà accoutumé à cette façon d’exercer (avant le confinement, 7% des travailleurs étaient déjà en télétravail).

Globalement, l’expérience du télétravail pendant cette période à été bonne, les personnes étaient souvent équipées et accompagnées par leurs entreprises respectives. Certains secteurs n’ont pas vu d’explosion au niveau du télétravail car ils s’y prêtent moins comme les transports, la construction ou encore l’hôtellerie- restauration.

Selon les Français, le télétravail a eu un impact positif sur leur autonomie, alors que 3 travailleurs sur 10 ont vu leur santé psychologique se dégrader. En effet, certains se disaient « plus fatigué que d’habitude » car rester 6-7 heures derrière un écran peut être fatiguant.

On a constaté que la plupart des personnes, télétravaillaient depuis leur résidence principale. On note aussi que le télétravail a des avantages tel que la possibilité de moduler ses horaires. En effet, difficile de jongler avec le travail, les réunions sur Zoom ou Skype et la vie de famille, les enfants et leur cursus scolaire qu’il a fallu adapter à la maison.

Confinement oblige, les employés ayant l’habitude durant leur pause déjeuner d’aller au restaurant, ont dû se mettre plus sérieusement à la cuisine. Une chute brutale de la fréquentation dans les restaurants c’est fait ressentir, ce qui est le cas encore aujourd’hui car beaucoup sont encore en télétravail.

Dans ce contexte, SPEAT s’apprête à apporter des solutions pour que les établissements de restaurations puissent faire face à cette baisse de fréquentation.

Le télétravail a fait naître pour une majorité d’employés une envie de le poursuivre post-confinement.